Je soutiens l'innovation et l'emploi en France

Le parquet en bois est l’un des revêtements de sol les plus recherchés dans nos intérieurs. S’il est très souvent utilisé dans les salons et salles à manger, on a pu voir qu’il connaît également du succès dans la cuisine. Quel est son potentiel dans une salle de bain ?

Avec son fort taux d’humidité, une salle d’eau peut-elle accueillir du parquet massif ou stratifié ? La question est légitime car on le sait, eau et lame de bois ne font pas toujours bon ménage. Pourtant, les salles de bain avec un parquet en bois nous font rêver. Elles inspirent au calme, au repos, au naturel et à l’authenticité. Avec de belles baignoires sur pied nobles et une décoration luxueuse, elles n’ont pas leur pareil pour caractériser la pièce.

Quel type de revêtement de sol peut-on installer dans une salle de bain et quelles précautions faut-il respecter avec l’humidité ? Pourquoi certaines essences de bois et certains parquets doivent absolument être évités ? Quel parquet choisir pour cette pièce ? Voici tout ce que vous devez savoir avant de choisir un parquet pour salle de bain !

Nous vous livrerons également des conseils pour entretenir votre revêtement et faire le choix de vos produits d’entretien. 

Chat sur parquet
PArquet dans une salle de bain protégé par un vitrificateur

1. Quel parquet ne craint pas l’eau ?

Les avantages du bois exotique dans la salle de bain

Contrairement aux essences de bois européennes qui supportent mal l’eau, les bois exotiques sont bien plus adaptés aux pièces à fort taux d’humidité. Leur épaisseur et leur densité va permettre à l’eau de ne pas s’infiltrer. De quels parquets parlons-nous exactement ?

Il s’agit du parquet en bois wengé, du parquet bois bambou, du merbeau, du moabi, de l’ipé ou encore du parquet en teck, des supports étanches et naturellement robustes. Imputrescibles, leur qualité n’est donc pas entravée par les infiltrations d’eau, les éclaboussures et les flaques d’eau.

Si cette essence est privilégiée pour le sol de la salle d’eau, c’est avant tout parce qu’elle offre une plus longue durabilité. Au quotidien, elle ne risque pas de gondoler ou de former des gonflements en raison d’une eau qui se serait infiltrée. 

Les parquets en bois européens traités contre l’humidité

Certains parquets en bois européen sont traités pour résister à l’humidité. Avec des propriétés hydrofuges, ils décorent donc avec élégance nos salles de bain au style naturel.

Pin, frêne, hêtre, peuplier, chêne, acacia, une fois votre parquet traité, vous profiterez d’un sol résistant dans une pièce humide

Salle de bain : essence de bois exotique VS essence de bois européen

Les parquets en bois exotiques et européens ont chacun leurs avantages. Sur le plan qualitatif, rien ne vaudra une essence exotique de bois dans la salle de bain. Toutefois, il faudra prendre en compte que son coût sera plus onéreux, notamment si vous installez du teck.

Sur le plan environnemental, il faut également savoir que les bois exotiques comme le teck et le bambou sont souvent responsables de déforestations. Il faut donc s’assurer qu’ils soient labellisés éco-responsables et respectueux de l’environnement. Recherchez des certifications type FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification). La livraison d’un bois exotique en France est responsable de pollution. C’est un point sur lequel on peut s’attarder dans sa réflexion.

Les bois européens traités contre l’humidité ont des prix moins coûteux et présentent une alternative économique pour ceux qui veulent limiter leur budget par rapport à la pierre ou au bois exotique. Le parquet chêne est généralement privilégié comme support dans une pièce humide. L’aspect authentique et naturel du chêne est signe de noblesse dans une pièce comme la salle de bain.

2. Quel autre support peut-on choisir ?

Revêtement carrelage imitation parquet pour salle de bain

Le carrelage est le support privilégié pour un sol de salle d’eau. Résistant et solide, il ne demande que très peu d’entretien. Il ne craint aucunement l’eau. Toutefois, pour éviter les risques de glissade, il doit être adapté aux pièces à fort taux d’humidité. Avant de le sélectionner, assurez-vous donc qu’il respecte ce critère de la plus haute importance.

De nos jours, les carrelages reproduisent à la perfection l’aspect des parquets en bois. Ce revêtement de sol est moins coûteux en termes de prix qu’un sol en pierre ou en bois. Il ne nécessite pas de finition particulière à appliquer et l’entretien est très facile. Il conviendra parfaitement pour supporter la température d’un sol chauffant.

Parquet stratifié dans la salle de bain

Avec son aspect proche du bois, le parquet lame stratifié peut offrir une alternative aux parquets bois massifs. Ce revêtement de sol PVC ou lino recouvert d’une fibre de bois existe en lames ou en dalles. Le parquet stratifié traité intègre des joints en caoutchouc pour l’humidité. De ce fait, il convient parfaitement pour un sol de salle de douche ou de bain. Notez que la lame PVC est très facile à nettoyer !

Les avantages ?

·         Des économies sur le coût de la matière première et celle de la pose ;

·         Une pose et un entretien simplifiés par rapport à une pose de parquet massif ;

·         Des teintes variées qui se rapprochent des essences de bois les plus appréciées dans les parquets ;

Vous l’aurez compris, avant de poser cette finition, assurez-vous qu’il s’agisse bien d’un parquet stratifié compatible avec la salle de bain.

Et le parquet contrecollé...

Le parquet contrecollé est composé de plusieurs couches de bois, avec une couche supérieure en bois massif. Il dispose donc d’une plus grande stabilité que le parquet en bois massif, ce qui en fait une option recherchée dans les salles de bains.

Disponible dans une grande variété de finitions et de couleurs, il permet de créer une décoration à son goût dans cette pièce d’eau très utilisée.

Toutefois, pour qu’il s’adapte aux besoins d’une pièce humide, il faudra surveiller l’épaisseur de sol sélectionnée. Dans une salle de bain, il faut que l’épaisseur des lames du parquet contrecollé soit au moins de 12 cm. Avec cette épaisseur, le sol est vite surélevé. Il faudra alors prendre en compte ce critère pour que le revêtement de sol s’adapte à la hauteur des plinthes et aux liaisons de porte. 

3. Comment poser un parquet dans la salle de bain ?

Il faut avoir conscience que la pose d’un parquet est aussi déterminante que le support choisi.

Quelle que soit l’essence sélectionnée, la pose du support doit respecter une certaine technique. La meilleure manière de poser un parquet dans une salle d’eau est celle de la pose en pont de bateau. Cette pose idéale pour les sols en béton consiste à coller directement le parquet sur le sol pour obtenir une parfaite stabilité et étanchéité. Comme son nom l’indique, le parquet pont de bateau est initialement dédié au revêtement de sol des bateaux afin de résister aux intempéries. Il a l’avantage d’être 100% étanche.

La pose en pont de bateau se fait avec une colle polyuréthane ou epoxy et avec un mastic noir en polyuréthane pour les jointures entre les lames. Le joint peut être blanc si vous préférez.

Attention, si votre sol n’est pas en béton, mais que vous avez un carrelage dans votre salle de bain, il va falloir réaliser un ragréage. 

Quant à la pose flottante, il faut à tout prix l’éviter ! Cette dernière consistant à installer un parquet contrecollé sans le fixer directement au sol, il risque d’y avoir des infiltrations d’eau sous le support des lames.

Une fois le parquet posé, il faudra bien sûr l’entretenir régulièrement avec une huile pour le bois. Ce geste est à réaliser une à deux fois par an. 

4. Quel choix de finition appliquer sur un parquet de salle de bain ?

Le vernis ou l’huile sont deux produits recommandés pour le parquet contrecollé de salle de bain. Si vous recherchez un aspect naturel, c’est une fois l’huile qui sera plus adaptée à moins de choisir le vitrificateur mat invisible « Le Nude » 1919 BY MAULER. Les autres vernis, bien qu’ils soient étanches, forment un effet brillant en surface.

D’une manière générale les deux finitions (huile ou vitrificateur) sont des choix pertinents. L’huile s’entretien plus facilement alors que la durée de protection du vitrificateur est plus longue.

Pour une protection huilée efficace, vous pouvez utiliser l’huile pour parquet « La Végétale » 1919 By Mauler. Si vous préférez partir sur une durée de protection plus longue, choisissez un vitrificateur à l’eau dans notre gamme de vitrificateur pour parquet

 Parquet de salle de bain vitrifié

5. Comment entretenir le parquet de votre salle de bain ?

L’importance de la ventilation dans la salle de bain

Que vous ayez opté pour un parquet hydrofuge pour la salle de bain ou autre type de parquet, il faut absolument que votre pièce soit ventilée. La VMC va permettre de conserver une bonne température et assurera ainsi la pérennité de votre parquet. Si vous avez une fenêtre, il faudra également aérer régulièrement pour réguler le taux d’humidité et la température. 

Le nettoyage du sol dans une pièce d’eau

Comme n’importe quel autre sol, le parquet nécessite un entretien qu’il soit massif ou stratifié. Dans la salle de bain, il faudra dépoussiérer régulièrement son parquet en bois massif ou stratifié en passant l’aspirateur. Même si vous avez opté pour une essence hydrofuge, il faudra éviter les nettoyages à la serpillère gorgée d’eau et bien choisir vos produits. Optez plutôt pour un nettoyant bois doux.

Pour l’entretien d’un parquet huilé il suffit d’appliquer une couche d’huile d’entretien parquet 1919 BY MAULER une fois tous les 1 à 3 ans. Pour une finition vitrifiée appliquez également tous les 1 à 3 ans une couche de rénovateur parquet Mauler à la serpillière.

27,42 €
20,38 €
37,21 €

6. Quel est le prix d’un parquet de salle de bain ?

Selon le type de sol sélectionné, le prix peut considérablement varier. En moyenne, il faut compter environ 60 à 140 € du m² pour un sol adapté aux pièces humides. Le prix d’un parquet massif sera beaucoup plus élevé que celui d’un sol stratifié. 

7. Pour conclure

Il est courant de penser que le bois brut se déforme ou gondole lorsqu’il est soumis à l’humidité ou à l’eau. C’est surtout vrai s’il s’agit d’un bois non traité. Pour assurer une parfaite étanchéité, le bois brut doit avoir reçu un traitement avec un produit hydrofuge. Une protection supplémentaire est également recommandée, notamment avec l’application d’une huile.

Le parquet flottant ne convient pas au sol de la salle de bain, de même que le parquet vitrifié. Il faut plutôt choisir un bois massif traité type chêne, un parquet stratifié, un parquet pont de bateau ou une essence de bois exotique comme le teck ou le bambou.

Quant à la pose idéale du parquet, elle s’effectue avec un joint dit pont de bateau.

Côté entretien, il faut dépoussiérer et huiler une à deux fois par an pour entretenir son joli parquet.